AG 2009: Projet « Cultural Literacy in Contemporary Europe »

Christian Ghillebaert a fait un compte-rendu de la participation des Lettres Européennes au projet universitaire « Cultural Literacy in Contemporary Europe », (soutenu par l’ESF et le COST), 15-16 décembre 2009, Institut of Germanic and Romance Studies of School of Advanced Study, University of London, Senate House, Malet Street, London WC1E 7HU (Grande-Bretagne).

En réaction à la concurrence croissante des sciences sociales appliquées aux objets littéraires et à la désaffection grandissantes des décideurs publics pour les humanités, plusieurs universitaires se sont associés pour monter un projet scientifique international de valorisation de la recherche et de l’enseignement des études littéraires et culturelles. L’association Les Lettres Européennes a pleinement pris part au projet, depuis le stade des réflexions préliminaires jusqu’à celui des travaux scientifiques. Dans un premier temps, entre l’automne 2008 et le printemps 2009, le président Guy Fontaine et la vice-présidente Maryla Laurent ont régulièrement échangé avec Naomi Segal, professeure de littérature et directrice de l’Institute of German and Romance Studies (School of Advanced Studies, Université de Londres), principale porteuse du projet, afin de convenir des principes et modalités du projet. Dans un deuxième temps, ils ont délégué Christian Ghillebaert à la réunion de formalisation du projet, tenue le 11 mai 2009 à la School of Advanced Studies (Université de Londres).

Le projet ainsi défini a obtenu sa validation auprès de la European Science Foundation (ESF) et de la European Cooperation in Science and Technology (COST) qui en assurent le financement. Il consiste en l’organisation de 4 manifestations scientifiques et d’une manifestation scientifico-politique ouverte au public, sous la responsabilité d’un comité directeur dont les membres sont Dr Marc CABALL (directeur du Humanities Institute of Ireland), Prof. Leopoldina FORTUNATI (Université d’Udine, Italie), Prof. Sibel IRZIK (Université de Sabanci, Turquie), Prof. Margaret KELLEHER (National University of Ireland), Prof. Daniela KOLEVA (directrice du service des archives universitaires de l’Université de Sofia, Bulgarie), Prof. Ulrike LANDFESTER (Université St-Gallen, Suisse), Prof. Naomi SEGAL (directrice de l’Institute of German and Romance Studies, Université de Londres), Dr Nina Kancewicz-Hoffman (membre du comité directeur de l’unité Humanités de l’ESF), Dr Julia STAMM (responsable du secteur «Individus, sociétés, culture et santé » au COST)

Le but des manifestations est de démontrer la validité effective et l’utilité contemporaine des recherches en Literary and Cultural Studies et, dans une dernière manifestation, d’attirer les politiques et divers autres dépositaires d’enjeux relatifs aux études littéraires afin de les sensibiliser auxdites études et d’en légitimer la poursuite. Les quatre premières manifestations, tenues chacune dans une université européenne différente, se dérouleront de décembre 2009 à juin 2010, sous la forme de workshops d’une vingtaine de participants (universitaires et chercheurs) autour des thèmes suivants : « Remembering and Forgetting », « Cultural Migration », « Biopolitics, biosociality and the body », « Electronic textuality ». La dernière manifestation sera ouverte aux politiques (niveaux européen, national/fédéral, régional/fédéré/provincial, etc.), aux éditeurs, à différents acteurs pouvant trouver quelque avantage à la promotion des Humanités. Durant cette manifestation, une synthèse sera donnée des précédentes manifestations scientifiques.

La première manifestation scientifique a eu lieu à la School of Advanced Studies de l’Université de Londres, du 14 au 16 décembre 2009, autour de quatre grands problèmes traités habituellement par les études littéraires sur la mémoire : la véracité de la mémoire (entre fait et fiction), les régimes de mémoire (espaces, textes, objets, corps), les traumatismes et la mémoire, les politiques et l’éthique de la mémoire. L’association Les Lettres Européennes était représentée à cette occasion par Christian Ghillebaert qui a notamment axé sa communication sur une réflexion autour du recueil de trente nouvelles en vingt-sept langues sur le thème de l’Europe et de l’Espace, intitulé Fictions Européennes et publié par l’Observatoire de l’Espace du Centre National d’Etudes Spatiales en octobre 2008,  dont Maryla Laurent, Peter Schnyder et Albert Strasser, tous trois membres des Lettres Européennes, avaient coordonné la réalisation. Les participants de ce premier atelier thématique ont développé les « commentaires », préalablement rédigés et communiqués à chacun, sur les questions relatives aux problèmes cités plus haut. Ils ont également pris part aux débats qui s’en sont suivis et ont travaillé en petits groupes sur des points plus précis. Les remarques soulevées lors des débats et les conclusions tirées lors des études devraient faire l’objet d’une publication.

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.