Dictionnaire des auteurs européens

FONTAINE Guy & BENOÎT Annick , Dictionnaire des auteurs européens, Ed. Hachette, Paris, 1995

Mode d’emploi

Les notices, classées par ordre alphabétique des noms d’auteurs, proposent les informations suivantes :

  • Une citation destinée à « mettre le lecteur en appétit ».

Lorsque l’œuvre dont elle est extraite n’est pas publiée en français, la référence est accompagnée de la mention « trad. orig. ». La traduction doit alors être attribuée au rédacteur ou au traducteur de la notice.

  • Une rubrique « Biographie » avec quelques points de repère biographiques susceptibles d’éclairer l’œuvre.
  • Une rubrique « Quelques titres » rappelant les principales œuvres de l’auteur.

-          Chaque titre est indiqué d’abord en version originale, puis en traduction française.

-          S’il existe une édition française, les références en sont mentionnées entre parenthèses. La préférence est donnée à une édition de poche.

-          Si l’œuvre n’a pas été publiée en français, son titre français est mis entre crochets, dans une traduction originale proposée par le rédacteur de la fiche.

-          Un des titres d’œuvres est composé en caractères gras : il signale l’ouvrage qu’un lecteur non averti est invité à lire en priorité pour découvrir l’auteur.

-          Dans le cas des auteurs français, aucune référence biographique n’est proposée, le lecteur ayant souvent le choix entre plusieurs éditions et un accès facile à l’information. Modification facile à réaliser pour une nouvelle édition.

  • Le titre indiqué sous la mention « Ouvrage de référence » donne aux curieux la possibilité d’en savoir davantage sur l’auteur abordé.
  • Un texte court, enfin, indique les lignes de force de l’œuvre, développe certains ouvrages de l’auteur et restitue leur place dans le contexte européen. Chaque notice se clôt sur les initiales du nom du rédacteur, explicités en page finale.

Avant-propos des auteurs

« J’ai plusieurs cultures, comme j’ai plusieurs pays » répondit Marguerite Yourcenar à Matthieu Galey qui lui demandait si elle se sentait flamande. L’ambition de ce Dictionnaire des auteurs européens est d’inviter le lecteur francophone à se sentir chez lui dans tout l’espace culturel européen.

Si personne ne conteste la nécessité de connaître ses propres racines, l’évolution de notre société et le simple bon sens nous incitent à penser qu’il y a aussi plaisir, et enrichissement, à lire l’Allemand Kleist en contrepoint de Molière, à mettre en parallèle Tristam Shandy de l’irlandais Sterne et Jacques le Fataliste de Diderot, à retrouver chez l’écrivain portugais Antero de Quental le même sens de la mission du poète que chez Victor Hugo, à découvrir chez Joseph Roth, comme chez Bernanos, des marginaux buveurs et fornicateurs à la recherche de la Grâce.

De tous les écrivains qu’a comptés l’Europe depuis le Moyen Âge jusqu’à la presque fin du 20ème siècle, quelques 430 ont été retenus ici par des universitaires de leur pays. Dans ce panorama, nul souci d’exhaustivité, mais le désir de favoriser la rencontre avec ces auteurs qui représentent une part considérable du patrimoine littéraire de leur nation et de l’Europe.

Les notices ont été rédigées par des spécialistes- professeurs, universitaires, écrivains, critiques littéraires – qui ont dû se plier à cet exercice difficile entre tous : dire le plus possible en très peu de mots.

Destiné aux lycéens, aux étudiants en premières années d’université, au grand public, ce Dictionnaire des auteurs européens a été conçu pour être manié facilement, consulté rapidement : il a pour seule ambition de donner envie de lire davantage par-delà les barrières linguistiques et les habitudes nationales de lecture.

Guy FONTAINE et Annick BENOIT

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.