impulsion

Le Professeur Jan JEDRZEJEWSKI, Head of School of English and History Arts and Humanities Research, University of Ulster, souhaite associer les instances universitaires du Royaume-Uni à un tel projet novateur, afin de renouveler les contenus littéraires et historiques dans l’Enseignement Supérieur de cette partie de l’Europe (cf. article).

Un ouvrage numérique présentant, dans son ensemble, l’Histoire de la Littérature Européenne peut « impacter » un public cible extrêmement large : élèves et professeurs de l’Enseignement Secondaire, professionnels du Livre et de la Lecture en Grande-Bretagne, Enseignement Supérieur, Grand Public ; le Professeur JEDRZEJEWSKI se propose d’accompagner les porteurs du projet auprès des autorités référentes du Royaume-Uni, afin d’obtenir des fonds.

Un tel ouvrage numérique aura une influence sur la recherche mais aussi sur le monde économique dans les années à venir, une dimension littéraire mais aussi une dimension citoyenne : le terme d’impact, le verbe impacter, la notion de public cible, dans l’extension la plus large sont les mots clés.

Cette perspective semble faire l’unanimité dans l’auditoire et trouve un écho dans une remarque ultérieure faite par Madame Kathryn Müller, Responsable Livre/ Lecture à la Mairie de Lille.

Martine DE CLERCQ, (Past) Recteur de la K.U.B. Bruxelles, fait une brève présentation de ce que pourraient être les liens et prolongements numériques de Lettres Européennes, dans le cadre d’un cours de Littérature Européenne, utilisant les ressources de l’ouvrage mis en chantier. L’Histoire, la Peinture, le Roman, la Ville sont évoqués et parcourus dans la foisonnante diversité qu’ils connaissent et ont connu, au sein du kaléidoscope européen.

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.