Lettres ou le néant

Pastichant le titre du célèbre essai philosophique de Jean-Paul SARTRE L’Être et le Néant, quatre jeunes professeurs français de lettres classiques et modernes font paraître, en 1987, un ouvrage scolaire et grand public qui présente, sous le titre irrévérencieux de Lettres ou le Néant, en 416 pages, tout ce qu’il faut savoir de la littérature française et de ses soeurs et cousines d’Espagne, d’Angleterre, de Russie, d’Amérique, etc…

Un précieux outil didactique

Il fallait un sacré culot, voici un quart de siècle, pour éditer, à destination du public scolaire et étudiant comme du grand public cultivé, un compendium s’aventurant dans les racines bibliques, (c’était l’époque du rêve d’un grand système éducatif laïque, public et unique) investiguant l’extrême contemporain (contributions d’Eugène GUILLEVIC, Gildas BOURDET, ou Alain ROBBE-GRILLET -bien avant l’Académie française !!!-), et intégrant les espiègles caricatures du dessinateur Roland CUVELIER.

Denis TILLINAC et Madame Figaro ne s’y sont pas trompés : à la rentrée scolaire 1987, l’ouvrage était salué par un article de deux pages du célèbre écrivain, polémiste, éditorialiste. Toute la presse -y compris la presse syndicale, et l’organe nationale du SNES- suivirent pour assurer le succès de ce livre atypique et novateur.

Récemment, Annick BENOIT-DUSAUSOY et Guy FONTAINE ont procédé à une complète refonte de l’ouvrage, saluée (avec condescendance, mais saluée) par Philippe Jean CATINCHI dans Le Monde des Livres (« un manuel singulier, au ton didactique, souvent accessible dans sa malice« …) : ce livre paru aux Editions Ellipses en août 2005, est cette fois préfacé par le socio-linguiste Claude DUNETON qui le présente pour ce qu’il est : « une boîte à outils de luxe » au service de tous ceux qui, pour se présenter à un examen ou à un concours, ou pour accroître leur Culture Générale, ont besoin de « resserrer les boulons ». L’ouvrage bénéficie toujours du concours de Jean d’ORMESSON ou François NOURISSIER, mais s’enrichit de la petite musique de Colette NYS-MAZURE, Philippe BRAZ, ou Patrice DELBOURG et d’explorations de l’oeuvre de Sylvie GERMAIN, ou François CHENG, tous lauréats de la Villa Mont-Noir.

Le joyeux Lettres ou le Néant, (416 pages, Editions Ellipses, 2005, 25 Euros) permet à chacun un agréable voyage dans la littérature française et ses cousinages continentaux. C’est un prélude au très sérieux Manuel d’Histoire de la Littérature Européenne (Lettres Européennes, Editions DE BOECK, 2007, 35 €, 863 pages).

(>Revue de Presse)

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.