Pour que Mémoire ne flanche


Le jeudi soir 24 mars 2011, une soirée littéraire et musicale a confronté la littérature des camps avec des lectures par le comédien Luc VANDERMAELEN et l’interprétation de chanson yiddish par Michèle TAUBER.

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.