texte de Charlotte V

La Bibliothèque de mes rêves

« J’étais partie avec ma famille en Turquie plus particulièrement à Ephèse pour passer des vacances en leur compagnie et surtout pour me reposer et lire. Dès mon arrivée, je ne pus m’empêcher d’aller voir à la bibliothèque à ma grande surprise, elle était en morceau !! Pas tout a fait mais il ne restait que les fondations. Pourquoi ?? je ne comprenais pas. Moi qui étais si contente de venir ici pour lire dans une grande et magnifique bibliothèque. J’étais vraiment déçue. Un panneau prés de celle-ci m’indiqua pourquoi et comment elle en était arrivée là. Ceci disait: « La salle de lecture de la bibliothèque fut le siège d’un incendie suite au grand séisme de 262 et la façade fut détruite par un autre séisme au Xème siècles. La restauration de ce bâtiment a débuté il y a plus de 25 ans. » Mon dieu, mais où sont passés tous les livres qu’il y avait dedans, ceci est vraiment affreux. Comment maintenant vais je faire pour lire ?? Je m’isolais un instant à l’intérieur  de cette bibliothèque et je la contemplais. Elle était magnifique, j’essayais de m’imaginer dedans  quand ceci ressembler encore à une bibliothèque. Je suis retournée à l’hôtel où étais déjà installé  mes parents pour me désaltérée et pour me reposée car le voyage avait était long. Après une petite sieste, je suis allée dans une librairie et acheta quelques livres. Je retournai donc dans la bibliothèque de Celsius pour y lire mes livres. Le livre qui s’intitulait La Gloire de mon Père de Marcel Pagnol est un livre magnifique et très enrichissant, pourtant je ne suis qu’à la 10ème page mais ce livre est une source d’inspiration: il m’envoute !! Je me sentais porté par l’autobiographie de Marcel Pagnol tellement que j’eus l’impression d’être a son époque. D’un seul coup, je me sentis  toute bizarre et je ne me trouvais plus dans la bibliothèque de Celsius mais à Aubagne, là où était né Marcel Pagnol. Ceci était vraiment bizarre, pourquoi me retrouvais je là, ici, mais bon profitons de ce moment pour découvrir ce petit village. Et ?? Mais ?? Qui vois-je ?? Mais c’est… Marcel Pagnol, s’était vraiment lui, en chair et en os. Je me retrouvais à l’époque de mon livre au temps de Marcel Pagnol. Ceci était époustouflant. C’est comme si je vivais un rêve éveillé peut être que s’en était un ?? Je ne serais point. Donc je profitais de ce moment pour visité Aubagne et pour rencontré Marcel Pagnol, un homme très gentil comme il le dit dans son autobiographie. Un trou noir m’arriva d’un seul coup, sans savoir pourquoi je me trouvais toujours à la même place à la bibliothèque de Celsius. Mais comment expliquer se qui mettais arriver ?? Personne ne me croirait. C’est peine perdu, je dois garder ça pour moi sinon on me prendrait pour une folle. Je suis donc rentrais à l’hôtel auprès de mes parents pour manger. Toute la nuit, je rêvais à se qui mettais arriver la veille. Je viens à la conclusion que cette bibliothèque était mystérieuse et qu’elle avait le pouvoir de plonger dans le livre qu’on lisait. Je ne vis même pas le temps passait qu’il fallait déjà rentrer. Mes vacances se finissent là, auprès de cette grande magique et magnifique bibliothèque de Celsius. »

Charlotte.V

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires sont fermés, mais vous pouvez faire un trackback : URL de trackback.