Texte de Léonie

La curiosité de l’âne

Un jour un homme vint chez l’âne, le salua et se présenta. Puis l’homme, nommé Ezra, lui demanda s’il était au courant de la grande nouvelle concernant Matthieu, le fils du maire.

Mais avant de raconter tout cela à l’âne, Ezra exigea un bon repas. Quelques minutes plus tard, l’âne était revenu :  il offrit à Ezra un délicieux repas qu’il mangea sans laisser une miette.

Quand il eut fini, l’âne lui demanda :

« Alors, maintenant allez-vous me dire pour Matthieu ?

- Sais-tu que je risque ma vie à te le dire, répondit Ezra, et es-tu conscient que ta vie va changer ? Pour que je te le dise, j’exige de l’argent, je dirais dix mille euros ! Je risque quand même ma vie !

- Quoi ? De l’argent ! », cria l’âne, hésitant.

Mais finalement celui-ci se laissa emporter par sa curiosité et alla chercher l’argent dans un petit coffre. Quand il revint, Ezra était à la porte. Il lui donna l’argent et lui dit :

« Maintenant, dites-moi ! »

Ezra attrapa la poignée de la porte en lui disant :

« Matthieu va remplacer son père et il y a de fortes chances qu’il se présente aux prochaines élections.

- Mais ! s’exclama l’âne fou de rage, voleur ! Menteur !

- Menteur ?

- Cette histoire ne va pas changer ma vie et vous ne risquez pas la vôtre !

- C’est là que tu te trompes, mon cher ! Toi, tu vas peut-être avoir un nouveau maire tandis que moi, j’ai risqué ma vie en venant juste pour te dire ça ! »

Et Ezra repartit rapidement avec dix mille euros en poche et un ventre bien rempli.

Léonie

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.