Texte de Mathis

En allant vers son écurie, le châtelain aperçut une énorme masse informe.

« Bah, qu’est ce que c’est ? »

Quand le châtelain arriva à coté de l’étrange et volumineuse masse, il reconnut son âne : « De loin je croyais voir une baleine échouée. »

Puis il se souvint qu’il avait une dette envers lui parce que le baudet l’avait sauvé de la noyade. « Comment allez-vous, monsieur le châtelain, depuis votre prestation de natation ? demanda l’âne.

- Très amusant ! Et vous, vous avez pris combien de fois votre poids depuis la dernière fois ? »

Sans relever l’insulte, l’âne demanda : « Pourquoi êtes-vous venu à cette heure si matinale ?

- En fait, j’étais venu nourrir mes chevaux, mais, en vous voyant, je me suis souvenu que j’avais une dette envers vous.

- Ah ! Bonne idée ! J’ai un bon petit travail pour vous ! ricana l’âne. Pouvez-vous vous rendre à Cassel afin d’y chercher mon cousin Albert ?

- Bien sûr, mais pourquoi ?

- Parce que je suis devenu trop gros, et je ne pourrai plus vous sauver, tandis que mon cousin, lui, sera là pour me remplacer en cas de noyade ! »

Mathis

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.