Villa Mont Noir/ Villa Marguerite Yourcenar

Les Lettres Européennes via Guy FONTAINE ont été approchées pour la direction artistique de cette Résidence d’Ecrivains.

Il est indispensable de remettre à jour une collaboration avec les pays frontaliers : Belgique et Angleterre. De plus, un partenariat est à penser avec des résidences européennes, voire les fédérer pour créer des économies d’échelle.

Il faut retrouver des candidatures en se rapprochant des milieux littéraires où on produit et où on se rencontre en Europe, regarder l’existant et accompagner de jeunes Prix Littéraires. On peut aussi donner une chance à des auteurs non traduits.

Puisqu’il existe des classes de découvertes de nature ou de montagne, pourquoi ne pas penser à des classes littéraires européennes? Il faut redévelopper le volet pédagogique, et avoir l’aval des autorités éducatives pour faire venir les scolaires. Penser à des collaborations/ conventions avec l’Université de Louvain, de Lille, de Courtrai, pour que les étudiants soient médiateurs et accompagnateurs des écrivains.

Enfin, des ateliers de traduction autour d’un grand écrivain ou d’une oeuvre en particulier peuvent être inventés: différents traducteurs se retrouvent pour échanger et traduire.

Toutes ces suggestions peuvent faire l’objet de subventions européennes.

Il revient aux membres des Lettres Européennes de fournir des idées concrètes pour l’avenir du fonctionnement de la Villa Marguerite Yourcenar, en attente d’officialisation, et de dire s’ils sont intéressés par du cocooning/ de la médiation d’écrivains et d’indiquer leurs disponibilités pour ce faire.

Cet article a été publié dans Non classé. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.